S'inscrire

Recevez l'actu de la parapharmacie:

Abonnez-vous !

Devenez membre

ShareThis

Aimez vos poils !

Publié par Pharmaprivee mercredi 3 novembre 2010 2 commentaires




Non, me direz-vous, nous n'aimons pas nos poils !
La preuve est que les femmes comme les hommes sont toujours à l'affût du meilleur moyen pour les éradiquer ! Mais cela n'est pas toujours aussi simple car ils sont coriaces ! C'est peut-être pour cela que la barbe reprend sa part du marché. En revanche, au détriment des femmes, l'air de la préhistoire n'est toujours pas revenu à la mode, et de même pour les hommes, il faut parfois renoncer à sa barbe pour faire plaisir au patron ou à la belle-mère (ah ça non, jamais !)

Bref, les hommes comme les femmes connaissent les difficultés que peut entraîner le rasage : poils incarnés, coupures, brûlure de la peau, apparition de petits boutons rouges lorsque cette partie de coupe-coupe ne dégénère pas en allergie pour les peaux les plus fragiles !

Quelques conseils pour un rasage au poil !

- Avant rasage :
Tout d'abord, une peau bien préparée se laissera plus facilement raser. Pour cela il peut être utile d'exfolier votre peau avant de vous raser. Il existe divers produits exfoliants en parapharmacie. L'exfoliation permet d'enlever toute peau morte et de faire ressortir les poils qui ont poussé sous la peau (poils incarnés).
Si « exfolier » votre peau ne vous tente pas, dites vous qu’il est aussi important de vous raser après vous être douché. Votre peau sera plus facile à raser.

- Pendant le rasage :
Votre rasoir et votre crème ou mousse de rasage sont déterminants pour que votre peau vive mieux cette agression ! Pour l'un comme pour l'autre, cela ne dépendra pas du prix que vous y mettrez. Pour le rasoir, il s'agit d'une question d'affûtage, un rasoir  jetable affûté sera plus efficace qu'un rasoir permanent dont les lames ne sont plus affûtées. Examinez donc votre lame avant de vous raser, afin d'éviter que vos poils soient arrachés, ou mal coupés, ce qui irritera votre peau.

- Après le rasage :
Rien de tel qu'une bonne crème hydratante pour consoler votre peau ! Appliquez-en après le rasage tout en sachant qu'une application quotidienne protègera votre peau et l’assouplira.

Enfin, sachez qu’il existe une petite nouveauté pour le rasage : un fluide de rasage Dermofluide servant aussi bien pour préparer votre peau au rasage, que pour le rasage ou même l’après rasage.

Voilà quelques conseils pratiques qui vous permettront d'éviter des situations gênantes comme arriver à votre entretien d'embauche avec une peau toute irritée !
Bon courage !

Bronzer : carotte sur patte ou star de l'été ?

Publié par Pharmaprivee jeudi 21 octobre 2010 1 commentaires

Encore et toujours, la peau fait parler d'elle et pose problème. Soit elle est trop blanche, soit elle n'est pas assez douce, soit elle est trop poilue, soit... à vous de remplir ce que vous n'aimez pas concernant votre peau.


Avant de rentrer dans le vif du sujet, nous nous plairons à rappeler qu'il y a moins de 2 siècles, les critères de beauté étaient d'avoir une peau blanche et soyeuse. Les femmes devaient également avoir des formes bien arrondies !
Soit. On ne peut empêcher le monde d'évoluer, mais rappelez-vous toujours que les critères de beauté sont subjectifs et évoluent avec la société. 

Cependant, si vous vous dites : « j'étais la femme idéale du 18e siècle, mais on a toujours pas inventé la machine à remonter le temps ! », voici un article qui pourrait vous intéresser : avoir une peau bronzée et remplie de soleil pour ressembler aux princesses des îles faire passer les filles des couvertures de magazine pour des cachets d'aspirine ! Pour cela, plusieurs méthodes : les auto-bronzants, les séances d'UV en cabine, les crèmes progressives et les compléments alimentaires


Les auto-bronzants ont été largement critiqués pour leur effet carotte, l'irrégularité qu'ils produisent, etc. Des défauts qui ont été nettement corrigés ces dernières années ! Ils ont de plus l'avantage d'être efficaces et rapides et de ne pas nuire à la santé. La seule chose qui est délicate est le fait qu'il faille appliquer le produit en quantité égale sur toutes les parties du corps pour réussir son uniformité. Si vos mollets sont déjà bronzés mais pas vos cuisses, il va dans tous les cas être très difficile d'acquérir une homogénéité sur vos jambes entières, même avec un auto-bronzant qui pourrait empirer les choses si la couleur qu'il produit ne correspond pas à celle de votre bronzage naturel. Il est donc impératif, avant d'appliquer un auto-bronzant, de le tester au préalable sur une partie cachée de votre peau afin de voir s'il correspond à votre type de peau.

Les UV en cabine sont de plus en plus contestés pour leur effet néfaste sur la santé. Trop d'UV risque d'accélérer le vieillissement de votre peau et présente des risques de cancer de la peau

Les crèmes hâle progressif  sont de plus en plus appréciées et recherchées. Si elles peuvent parfois présenter l'inconvénient de ne pas être assez efficaces, elles sont le moyen le plus naturel d'améliorer la teinte de votre peau. Cette technique est moins agressive et il suffit de lire les forums pour se rendre compte que de nombreuses femmes sont très satisfaites par cette solution intermédiaire, qui est en fait un auto-bronzant hydratant, moins concentré en agent auto-bronzant. Les compléments alimentaires permettent également de prolonger votre bronzage et sa qualité.

Maintenant, à vous d'essayer ce qui vous convient, en vous rappelant toujours, mesdames, que vous êtes belle !

Eczéma infantile : testez les eaux thermales

Publié par Pharmaprivee lundi 18 octobre 2010 0 commentaires

Si l'hérédité, le lait maternel et l'hygiène de vie peuvent être mis en cause dans les poussées d'eczéma, ses causes sont encore peu connues et il y a peu de certitudes à ce jour. 
Ce manque de certitudes explique également le manque de techniques de soins satisfaisants. En 30 ans, le pourcentage d'enfants atteints d'eczéma a augmenté de 15% en parallèle avec le nombre de personnes allergiques. Pollution, alimentation industrielle, de nombreux facteurs pourraient être pointés du doigt. Toujours est-il que l'eczéma fait souffrir autant physiquement que psychologiquement : démangeaisons, plaques rouges qui peuvent créer des plaies après grattage.

Le risque est accru chez les bébés car leur peau est très fragile. Les bébés qui se grattent peuvent se faire saigner rapidement et ensuite récolter des cicatrices. 
Il existe plusieurs traitements pour soigner les lésions cutanées : crèmes, huiles de bain et, sous contrôle médical, corticoïdes, etc. Ces traitements peuvent tout aussi bien être efficaces chez les uns et inefficaces chez les autres. 


Soigner le mal par le thermal !
Si l'eczéma de votre enfant ne s'apaise pas avec les traitements, il existe des cures d'eaux thermales. Les sources de la ville d'Avène sont connues depuis longtemps pour leurs qualités de soulagement des maladies dermatologique. C'est le bicarbonate, le calcium et le magnésium contenus dans ces eaux qui produisent des effets bénéfiques sur la peau. La station thermale a mis en place un espace de cure réservé aux enfants souffrant d'eczéma. Les résultats se sont avérés très efficaces et si l'eczéma peut ne pas disparaître entièrement, la fréquence des crises d'eczéma diminuent quant à elles beaucoup.

De plus, les eaux thermales d'Avène ne sont pas que des cures mais également tout un programme éducatif. Les enfants sont éduqués dans des ateliers qui leurs correspondent à gérer cette maladie au quotidien en attendant qu'elle disparaisse ! On leur apprend à se sécher après la douche sans déclencher de démangeaisons, comment éviter de se gratter, comment s'appliquer des crèmes, etc.

Cette partie pédagogique est très importante dans la mesure où les enfants apprennent à dédramatiser l'eczéma et ne sentent plus seuls face à cette difficulté quotidienne. Toutes les cures sont suivies par des médecins et des dermatologues qualifiés.

Une solution qui pourrait bien vous satisfaire et surtout, soulager votre enfant ! Parlez-en à votre médecin !


Heures de sommeil...

Publié par Pharmaprivee jeudi 14 octobre 2010 0 commentaires

Déjà l'heure de se lever ? 
Il arrive régulièrement que vous en arriviez à détester votre réveil car vous avez la désagréable sensation qu'il accélère le temps pendant la nuit...

En réalité, le problème vient plutôt de votre rythme de sommeil !
Il est important, pour réguler votre sommeil et pour avoir des nuits réellement reposantes, d'avoir une heure de coucher fixe. En général, vous n'avez pas trop le choix pour l'heure du lever, il faut donc être stricte et discipliné quant à votre heure de coucher et avoir la même tous les soirs autant que possible. Si vous avez par exemple besoin de 9h de sommeil par nuit et que vous devez vous lever à 7h du matin, alors assurez-vous d'être couché à 22h. 
Sachant que la durée d'un cycle de sommeil est d’environ 1h30, essayez de ne pas en interrompre un au moment du réveil, car vous vous sentirez alors incapable de vous lever, alors qu'en soi, vous aurez déjà dormi un nombre d'heures conséquent.
Certain compléments alimentaires (comme CYCLAMAX par exemple) peuvent vous aider à recadrer vos cycles de sommeil. 



Autre conseil pour bien vivre votre nuit : mangez léger et environ 2h avant de vous coucher. En effet, la digestion augmente la température de votre corps, ce qui l'empêche de rentrer dans un sommeil reposant, voire même risque de vous réveiller en cas de dîner abondant et gras.
Le sport est aussi un élément favorisant un sommeil de bonne qualité. Pratiquer une activité physique journalière (cela peut être simplement 30 minutes de marche) vous communiquera une fatigue saine et a une action déstressante.

Le rituel du soir
Les spécialistes conseillent également de ne rien faire de stressant le soir avant de se coucher comme travailler, rédiger un rapport, etc. Mais comme cela n'est pas franchement réaliste dans la vie professionnelle ou étudiante, une bonne astuce est de se réserver 20 à 30 minutes avant de dormir pour faire une activité qui va vous détendre (lire un livre, une BD, écouter de la musique apaisante, écrire sa journée dans son journal (mais pas son blog !), etc.) afin de déconnecter entièrement et d'avoir les pensées libres au moment du coucher.

Si vous parvenez à appliquer ces quelques conseils, vous parviendrez à vous réconcilier avec votre réveil ! D'autres idées ?

SO COLISSIMO

Publié par Pharmaprivee mercredi 6 octobre 2010 0 commentaires

Pour une fois, parlons d'un de nos partenaires: Colissimo du groupe La Poste.
Indispensable à para-prixlight pour vous faire parvenir vos colis, Colissimo évolue sur une une nouvelle façon de penser l'expédition des colis: SO COLISSIMO. Grâce à ce nouveau concept, vous pouvez faire livrer vos commandes où vous le souhaitez: à votre domicile bien sûr, mais aussi sur votre lieu de travail, au bureau de poste de votre choix, dans un CITYSSIMO ou même dans les relais colis !
Pharmaprivée accompagne cette évolution. Vous pourrez très prochainement, sur votre site préféré de parapharmacie, avoir la possibilité d'utiliser tous les services de SO COLISSIMO.

La question de l'allaitement est forcément posée au moment des grossesses. Dans certaines sociétés occidentales, comme la Belgique et la France, le pourcentage de mamans osant se lancer dans l'allaitement naturel après la grossesse diminue très rapidement après les premières semaines suivant l'accouchement. En France, si 60% des femmes allaitent leur enfant à l'accouchement, ce pourcentage descend à 10% après quelques semaines alors que l'O.M.S. (Organisation Mondiale de  la Santé) recommande 6 mois d'allaitement exclusif au sein.

Question de culture ou de santé ?

En réalité, les études biologiques montrent que l'allaitement et sa durée sont bel et bien un enjeu primordial pour la santé et le bon développement psychologique et pathologique du nouveau-né puis du nourrisson. Les contre-indications à l'allaitement sont très rares (maladies spécifiques, tabagisme élevé, etc.) alors que ses bienfaits sont nombreux.

Il a ainsi été prouvé que l'allaitement :

- joue un grand rôle affectif dans la relation mère-enfant
- améliore la digestion du bébé par rapport à la digestion du lait de vache ou de soja utilisés lors de l'allaitement artificiel
- participe à diminuer les risques d'allergie
- transmet au bébé un grand nombre d'anticorps qui participent à lui construire un système immunitaire fort

En revanche, tordons tout de suite le cou à une vieille croyance populaire : l’allaitement n’a pas d’effet  contraceptif !  Lorsque votre médecin, après votre accouchement, vous prescrit une pilule contraceptive adaptée à l’allaitement, il faut bien la prendre !

De plus il présente un avantage financier indéniable (eh oui !) sachant que si tous les bébés du monde étaient allaités artificiellement pendant leur 6 premiers mois de vie, cela représenterait 104 millions de dollars ! (source : Maternage), l'allaitement nécessite beaucoup moins de matériel (biberon, chauffe-biberon, etc.) et peut se pratiquer aisément dans n'importe quelle situation.

Une pratique en baisse !

Cependant, les chiffres indiquent qu'en France, de moins en moins de mamans choisissent l'allaitement prolongé. Pourquoi ?
Il s'avère que l'allaitement naturel n'est pas de toute tranquillité et demande une certaine adaptation du corps de la maman. En effet, l'apparition de crevasses ou encore l'engorgement des seins peuvent rendre cette pratique douloureuse et tenter les mamans de se rabattre sur l'allaitement artificiel. Il s'agit souvent plus d'un apprentissage à acquérir que d'une « maladie » et de nombreuses crèmes aident à l'apaisement de la poitrine dans ces cas précis. La réticence des mamans à l'allaitement est également due à la difficulté à combiner cette pratique avec une activité professionnelle.

Pour pallier ces difficultés et encourager l'allaitement naturel, plusieurs accessoires ont créé pour rendre l'allaitement plus agréable.  Alors inversez la tendance et découvrez le tire-lait AVENT le plus évolué, imitant la technique naturelle de succion des bébés !

Cependant, mesdames, si vous n’arrivez pas à allaiter, ce n’est pas grave ! Ne vous en voulez pas ! Vous ne serez pas une mauvaise mère parce que vous n’avez pas allaité. Il existe de nombreux laits en poudre de qualité
L’essentiel reste que votre enfant soit nourri pour qu’il grandisse correctement !

En cas de doute, n’hésitez pas à en parler à votre médecin, votre pédiatre, votre sage-femme, à des associations comme SOS allaitement. Enfin, ne restez pas isolée, de nombreuses personnes peuvent vous aider à lever le moindre doute.

One apple a day keeps the doctor away !*

Publié par Nicolas My Client is Rich vendredi 10 septembre 2010 3 commentaires

Le saviez-vous ?

La pomme a une véritable histoire et a voyagé au travers des siècles et des régions. Aujourd'hui, on peut compter environ 6000 variétés de pommes dans le monde entier et on ne cesse de vanter ses mérites.
D'où vient donc tant de succès ?

Si Guillaume Tell a certainement un peu participé à faire parler de la pomme, c'est surtout grâce à son bon goût et ses qualités nutritives que la pomme a gagné ses gallons ! Fibres, vitamines, glucides, désaltérant, effet coupe faim, elle accumule les bons points.

Etudions cela de plus près :

- Les fibres
Au niveau des fibres, la pomme contient de la pectine, fibre soluble qui favorise le transit intestinal. Elle améliore ainsi la qualité de la flore intestinale, une grande aide donc, pour la digestion. La pomme contient également des fibres insolubles, notamment dans la peau, riche en cellulose, qui sont excellentes contre la constipation. Faites passer le message !

- Les vitamines
La première à nommer est certainement la vitamine C. La pomme contient 5 % de vitamine C, principalement contenue dans la peau. Cette vitamine est un antioxydant (qui permet de lutter contre le stress oxydatif !) qui stimule le système immunitaire de notre organisme. Ensuite il y a les vitamines B et P qui ont d'innombrables bienfaits variés, dans le maintien des cellules, la protection des tissus, etc.

- Les glucides
La pomme est riche non pas en graisse mais en glucose et fructoses que l'organisme va assimiler lentement ! Elle est donc idéale avant l'effort et recharge les batteries pendant.

- Hydratation
Vous attendiez les bienfaits après l'effort et bien les voilà : la pomme, contenant 85% d'eau, est un agent désaltérant et réhydratant efficace après l'effort et en tout temps d'ailleurs ! 


- Effet coupe faim
La pomme est également votre partenaire minceur ! Idéal en dessert ou aux heures de petits creux, la pomme vous permettra d'attendre patiemment l'heure du repas et donc de ne pas prendre de poids à force de grignotage.


Conclusion : la pomme est un fruit parfait à déguster à volonté ! Mais attention, pensez à ne pas la peler trop souvent si vous souhaitez un effet optimal sur votre santé !

*une pomme par jour vous maintient loin de votre médecin