S'inscrire

Recevez l'actu de la parapharmacie:

Abonnez-vous !

Devenez membre

ShareThis

Allaitement naturel ou allaitement artificiel : question de tradition ou de santé ?

Publié par Nicolas My Client is Rich jeudi 23 septembre 2010

La question de l'allaitement est forcément posée au moment des grossesses. Dans certaines sociétés occidentales, comme la Belgique et la France, le pourcentage de mamans osant se lancer dans l'allaitement naturel après la grossesse diminue très rapidement après les premières semaines suivant l'accouchement. En France, si 60% des femmes allaitent leur enfant à l'accouchement, ce pourcentage descend à 10% après quelques semaines alors que l'O.M.S. (Organisation Mondiale de  la Santé) recommande 6 mois d'allaitement exclusif au sein.

Question de culture ou de santé ?

En réalité, les études biologiques montrent que l'allaitement et sa durée sont bel et bien un enjeu primordial pour la santé et le bon développement psychologique et pathologique du nouveau-né puis du nourrisson. Les contre-indications à l'allaitement sont très rares (maladies spécifiques, tabagisme élevé, etc.) alors que ses bienfaits sont nombreux.

Il a ainsi été prouvé que l'allaitement :

- joue un grand rôle affectif dans la relation mère-enfant
- améliore la digestion du bébé par rapport à la digestion du lait de vache ou de soja utilisés lors de l'allaitement artificiel
- participe à diminuer les risques d'allergie
- transmet au bébé un grand nombre d'anticorps qui participent à lui construire un système immunitaire fort

En revanche, tordons tout de suite le cou à une vieille croyance populaire : l’allaitement n’a pas d’effet  contraceptif !  Lorsque votre médecin, après votre accouchement, vous prescrit une pilule contraceptive adaptée à l’allaitement, il faut bien la prendre !

De plus il présente un avantage financier indéniable (eh oui !) sachant que si tous les bébés du monde étaient allaités artificiellement pendant leur 6 premiers mois de vie, cela représenterait 104 millions de dollars ! (source : Maternage), l'allaitement nécessite beaucoup moins de matériel (biberon, chauffe-biberon, etc.) et peut se pratiquer aisément dans n'importe quelle situation.

Une pratique en baisse !

Cependant, les chiffres indiquent qu'en France, de moins en moins de mamans choisissent l'allaitement prolongé. Pourquoi ?
Il s'avère que l'allaitement naturel n'est pas de toute tranquillité et demande une certaine adaptation du corps de la maman. En effet, l'apparition de crevasses ou encore l'engorgement des seins peuvent rendre cette pratique douloureuse et tenter les mamans de se rabattre sur l'allaitement artificiel. Il s'agit souvent plus d'un apprentissage à acquérir que d'une « maladie » et de nombreuses crèmes aident à l'apaisement de la poitrine dans ces cas précis. La réticence des mamans à l'allaitement est également due à la difficulté à combiner cette pratique avec une activité professionnelle.

Pour pallier ces difficultés et encourager l'allaitement naturel, plusieurs accessoires ont créé pour rendre l'allaitement plus agréable.  Alors inversez la tendance et découvrez le tire-lait AVENT le plus évolué, imitant la technique naturelle de succion des bébés !

Cependant, mesdames, si vous n’arrivez pas à allaiter, ce n’est pas grave ! Ne vous en voulez pas ! Vous ne serez pas une mauvaise mère parce que vous n’avez pas allaité. Il existe de nombreux laits en poudre de qualité
L’essentiel reste que votre enfant soit nourri pour qu’il grandisse correctement !

En cas de doute, n’hésitez pas à en parler à votre médecin, votre pédiatre, votre sage-femme, à des associations comme SOS allaitement. Enfin, ne restez pas isolée, de nombreuses personnes peuvent vous aider à lever le moindre doute.

1 Responses to Allaitement naturel ou allaitement artificiel : question de tradition ou de santé ?

  1. Parmentier Says:
  2. C'est seulement dans les pays développés que les consommateurs délaissent l'allaitement maternel au profit au lait maternisé en poudre.

     

Enregistrer un commentaire