S'inscrire

Recevez l'actu de la parapharmacie:

Abonnez-vous !

Devenez membre

ShareThis

Les dents au naturel

Publié par Pharmaprivee lundi 31 mai 2010 1 commentaires





Pour une Hygiène buccodentaire exemplaire !

Outre l’examen régulier, le nettoyage des dents avec la brosse à dents et le fil dentaire est ce qu’il y a de plus important à faire pour conserver sa santé dentaire.

Brossez-vous les dents au moins deux fois par jour. Un bon brossage enlèvera la plaque qui cause l’infection des gencives et la carie. Ce n’est pas compliqué, mais il y a une bonne façon de le faire.

BIEN SE BROSSER LES DENTS :

1.Tenir la brosse contre les dents à un angle de 45 degrés, de façon à ce que les poils donnent contre la ligne où les dents et la gencive se rejoignent. Puis, dans un mouvement circulaire, massez légèrement de haut en bas et vice versa. Ne frottez pas. La rétraction des gencives est souvent due au fait qu’on s’est brossé les dents trop vigoureusement pendant des années.

2. Nettoyez chaque face de chaque dent: la face masticatoire, le côté de la joue et celui de la langue.

3. Allez-y doucement, sans vous presser. Un bon brossage prend deux à trois minutes. Essayez de vous chronométrer.

4. Prenez une brosse à poils doux et arrondis. La taille devrait vous permettre d’atteindre les dents arrière. Remplacez votre brosse tous les trois mois.

LE FIL DENTAIRE permet d’enlever la plaque et les bactéries dans les endroits que ne peut atteindre la brosse à dents. De fait, sans elle, vous manquez 35% de la face des dents. Passez le fil de soie dentaire tous les jours. Cela vous sera peut-être plus facile si vous le faites pendant que vous vous occupez à autre chose, en regardant la télévision ou en écoutant la radio, par exemple.

COMMENT UTILISER SON FIL DENTAIRE ?

1. Prenez une longueur de fil de soie, de la main à l’épaule. Enroulez le fil autour du majeur de chaque main en le tenant avec le pouce et en laissant environ cinq centimètres de fil entre les mains.
2. Glissez la soie entre les dents et formez un demi-cercle, une sorte de "C", à la base de la dent, puis descendez doucement le fil dans la crevasse gingivale.
3. Nettoyez la dent à partir de la base vers l’extrémité, deux ou trois fois.
4. Veillez à nettoyer les deux côtés de la dent. Et n’oubliez pas l’arrière des dernières molaires.
5. Faites glisser le fil entre vos doigts s’il s’use à force d’accrocher des particules.
6. Brossez-vous les dents après avoir passé la soie dentaire. C’est plus efficace.

Parallèlement à l’utilisation de la brosse et du fil manuel, il existe toute une panoplie de brosses électriques : Il existe trois types de brosse à dents électrique : à pulsation, à oscillation ou à rotation.
Celles à oscillations sont parait-il plus efficaces, comme pour la brosse manuelle, les poils souples sont recommandés.

Bref, tout le monde l’aura compris, entretenir régulièrement sa dentition évitera les petits et gros bobos.

L’apprendre aux jeunes enfants, le plus tôt possible, c’est leur rendre service ; d’autant plus que cela peut être un jeu intéressant : forme de brosses à dent pour les enfants, couleurs et goûts des dentifrices adaptés aux enfants.


D’autres petites astuces – solutions occasionnelles (sans brosse à dent)
Prendre un chewing gum après le repas
Boire un verre d’eau après le repas


Alternative au dentifrice :

Le savon de Marseille : il n'est absolument pas toxique utilisé comme dentifrice. Il est composé d'éléments naturels comme la soude ou la potasse, tout cela donnant une formidable action antiseptique et antibactérienne pour éviter la prolifération de caries. On en trouve dans tous les supermarchés.

La poudre de pierre ponce est une roche volcanique elle aussi composée de potasse. Elle a également une action antiseptique mais peut être un peu irritante pour les gencives fragiles. On la trouve en pharmacie.

Le bicarbonate de soude sur une brosse à dents humide permet un brossage de vos dents comme à l'accoutumée. Non seulement elles seront propres mais les dépôts bactériens seront neutralisés.

Ligne et Minceur : la solution pour l'été

Publié par Pharmaprivee jeudi 27 mai 2010 0 commentaires


Eh oui !! Voilà le printemps…. On l’attendait : l’odeur de cette nouvelle saison ou tous les renouveaux sont présents, où tout renait, la nature qui reprend le dessus en peignant notre environnement de toutes les couleurs… Le soleil qui vient réchauffer nos peaux si longtemps cachés dans nos doudounes et tricots….

Enfin, nous pouvons sortir le bout du nez (sans qu’il gèle). Adieu aux bonnets…. Adieu aux gants… et à nous les jupettes, robes, et autres.

Mais…
Wouahouuuu…
L’hiver nous a apporté quelques centimètres de tour de taille supplémentaires, oh et les jambes…. Aussi !!! Oh non les bras ….
On ne va pas se laisser miner le moral par si peu !! A l’attaque !!!
Mincir – mincir – mincir - mincir
Oui !!! Ok!!! Mais comment ?

1/ Bouger ! II faut que bouge ce corps !!! Marcher ? Marcher rapidement ? Courir ? Alterner course et marche rapide ??? Ouiiii !! Voilà ce qu’il me faut… Une heure d’exercice physique en alternant marche et course…. 2 fois par semaine, voire 3 trois fois si le temps me le permets.

2/ Ensuite hydratation, j’arrive au bureau avec ma grande bouteille d’eau le matin - Objectif : la vider dans la journée.

3/ Alimentation…
Faut que je retraite toutes ces bonnes choses (méga caloriques) qui trainent dans mes placards et qui doivent disparaitre : salés apéro, biscuits, chocolat, bonbons… Adieuuuuuu
Nouvelles courses : des fruits, des légumes de toutes les couleurs (ça tombe bien, heureusement nous sommes dans la bonne saison) et de toutes les saveurs : pommes, concombre, radis, poivrons, fraises, cerises.
Objectif : accommoder tous ces produits ; en salade, soupe, ratatouille, compote, purée, julienne,…
Et bien sûr trouver la protéine correspondant à la préparation, mais aussi à mon envie du moment : privilégier le poisson et les viandes maigres.
Eviter les féculents type pain, pommes de terre, pâtes, riz… en faire une exception !!

4/ Coup de pouce : un complément alimentaire sous forme de comprimé minceur pour un drainage efficace pour m’aider à mincir serait le bienvenu ! Plusieurs marques nous proposent différents produits, selon l’effet désiré : amincissant grâce à la gamme Weleda minceur, coupe faim avec le minceur 4321, élimination grâce à notre gamme de compléments minceur, modérateur d’appétit…


Persister quelques semaines, afin de voir les premiers effets, et ensuite laisser faire la motivation et la persévérance!!!

Alors pour vous assurer une ligne et une minceur irréprochable, suivez ces quelques conseils !

Massage et huiles de massage

Publié par Pharmaprivee vendredi 21 mai 2010 0 commentaires



Massage…
Relaxation, détente, sensualité, drainant….
Le massage est un toucher manuel plus ou moins appuyé sur les muscles, à travers la peau, pratiqué de manière volontaire sur une personne assise ou allongée.

La pratique du massage est ancestrale. Nous en retrouvons des traces près de 3000 avant JC. Les médecins Grecs et Romains prescrivaient des massages après une bataille en raison de leur pouvoir reconstituant et de manière plus générale pour l'entretien de la santé mentale et physique. En Inde et en Asie, il fait partie du quotidien et représente une hygiène de vie, un moment privilégié de détente. Il est indispensable à toute activité sportive. C'est un savoir faire aux effets multiples : supprimer le stress, revigorer la peau, tonifier et détendre le corps et l'esprit

Aujourd'hui, le massage est employé pour détendre le corps et l'esprit et pour soulager des efforts et des contraintes de la vie quotidienne. Beaucoup de problèmes de santé modernes dont nous souffrons peuvent être directement liés à des niveaux élevés de stress. Le contact stimule le cerveau pour produire des endorphines, les conducteurs et les filtres naturels de l'humeur et de la douleur, mais le massage est bien plus qu'un simple traitement qui nous fait nous sentir bien. Les études prouvent que le massage augmente notre fonction immunitaire et abaisse le niveau de nos hormones de stress.

Il existe plusieurs type de massages : massage suédois, massage californien, massage traditionnel chinois « anmo tuina », massage traditionnel japonais « shiatsu », massage traditionnel thaïlandais « nuad bo’rarn », massage traditionnel indien « ayurvédique », relaxation coréenne, réflexologie plantaire, massage aux pierres chaudes, massage sur chaise ergonomique,…. Tout un panel qui permet à chacun de trouver son bonheur.

L’huile de massage permet aux mains de glisser sur le corps pour un massage sans accrocs
Choisir une huile de massage
Les huiles de massages fluides lien , elles sont idéales pour les massages toniques
Les huiles de massage bio et onctueuses, elles sont plus faciles d'utilisation et conviennent parfaitement aux massages sensuels et doux comme l'huile de message Kneipp

Le massage-bien-être s’inscrit dans une démarche simple, il vise à une meilleure hygiène de vie, à la tranquillité du corps et de l’esprit, à l’équilibre global et à l’épanouissement personnel
La relaxation c'est bien plus qu'une simple détente du corps ou de l'esprit. Il existe à ce titre également des huiles de massage pour le bien être de bébé
Elle a un pouvoir harmonisant au niveau de toutes les grandes fonctions organiques et psychiques.

Huiles essentielles

Publié par Pharmaprivee mercredi 12 mai 2010 1 commentaires


Huiles essentielles...
...Une autre façon de prendre soin de sa santé…

Les huiles essentielles sont à la mode… et pourtant elles sont connues et utilisées depuis des milliers d’années. Simplement, on ne parle d’aromathérapie au sens scientifique du terme que depuis moins d’un siècle. Mais de quoi parle-t-on vraiment?
Chaque huile essentielle a ses spécificités, il est important de ne pas en utiliser certaines dans votre bains, il faut savoir quelle type d’effets la diffusion par bruleur aura sur votre esprit ou encore quelle huile utiliser pour quel type d’action médicinale.
De quelles plantes ou partie de la plante sont issu vos huiles essentielles, comment devez vous les utiliser pour en tirer le meilleur parti : en utilisant un diffuseur d'huiles essentiels, par inhalation, par massage ou encore dans votre bain.
Un livre nous a particulièrement paru instructif et complet « Huiles essentielles » Guide d’utilisation, par Philippe GOEB et Didier PESONI, aux éditions Ravintsara.
Les huiles sont présentées individuellement, et il sera plus facile de choisir l’huile dont vous avez besoin selon ces critères :
- Usage : bain, inhalation, diffusion (lien), massage,...
- Vertus thérapeutiques : amincissant, dermatologique, musculaire,...
- Effet psychologique : antidépresseur, lutte contre l’anxiété, aphrodisiaque,...

Propriétés des huiles essentielles :
- Purifier l'atmosphère Eucalyptus radiata, Lavandin, Pin Douglas, Sapin blanc, Pin sylvestre, Orange douce
- Relaxer son corps Lavande officinale, Géranium Bourbon, Marjolaine à coquilles, Bigaradier petit grain
- Evacuer le stress Encens, Mandarine rouge, Basilic tropical, Mélisse officinale, Néroli
- Revitaliser son corps Menthe poivrée, Thym à thymol, Girofle, Epinette noire
- Stimuler son esprit Romarin camphré, Bergamote, Cèdre, Coriandre
- Prévenir l'hiver Eucalyptus globulus, Ravensara aromatica, Niaouli
- Du côté d'Eros Ylang-ylang, Sarriette des montagnes, Vétiver de Java, Patchouli, Sauge sclarée, Gingembre, Rose, Santal
- Les amies des articulations Bouleau jaune, Eucalyptus citronné, Genièvre
- Les amies de la circulation Cyprès, Citron, Cannelle de Ceylan, Gautherie odorante
- Les amies de la peau Cajeput, Palmarosa, Bois de rose, Camomille matricaire
- Les amies de la silhouette Pamplemousse, Origan vert, Lemongrass
- Les amies de la digestion Carotte, Romarin Provence, Camomille romaine, Cumin, Muscade
- Pour les bobos Citronnelle, Melaleuca alternifolia (Tea-tree), Hélichryse italienne

A vous de trouver les huiles qui vous conviennent le mieux et bonne découverte !!

Choisir ses huiles essentielles :
La qualité du produit tout d’abord :
On trouve sur le marché de plus en plus de produits falsifiés, certains fabricants ou distributeurs n’hésitant pas à "couper" les huiles essentielles pour accroître leurs profits.
Pour éviter ces risques, nous conseillons d’acheter des produits portant le label bio (Ecocert ou autre organisme de certification). Les huiles essentielles bio sont plus onéreuses, certes, mais vous avez la garantie qu’il s’agit de produits 100% purs et naturels, dont l'origine géographique est déterminée. Les organismes certificateurs effectuent des contrôles inopinés et n’hésitent pas à retirer la licence aux producteurs peu scrupuleux.
Le choix de l’huile essentielle en elle-même :
Il existe de très nombreux ouvrages permettant de mettre en face d’un symptôme particulier une ou plusieurs huiles essentielles susceptibles de soulager ou de guérir. Cependant, nous ne le répéterons jamais assez, les huiles essentielles étant des produits extrêmement concentrés, leur utilisation obéit à des règles de prudence stricte dont la première d’entre elles est de consulter un médecin, surtout si vous débutez en aromathérapie !

Retrouvez toute notre gamme d'huiles essentielles sur Pharmaprivée !


Après toutes ces recommandations, vous êtes paré pour prendre soin de vous en toute sérénité…

Cheveux

Publié par Pharmaprivee mardi 11 mai 2010 0 commentaires


Soin des cheveux

Cela peut sembler évident, mais il faut vous laver les cheveux lorsqu’ils sont sales, c'est-à-dire lorsque les racines sont grasses.
Ainsi, si vous avez pris l’habitude de laver vos cheveux tous les jours pendant votre douche, il va falloir que vous perdiez cette mauvaise habitude. De toute évidence, vos cheveux n’ont pas besoin d’être lavés, et vous les agressez. Ceci va augmenter votre production de sébum et vous risquez de vous retrouver avec des pointes sèches et des racines qui regraissent très rapidement.
Il faut donc essayer d’espacer vos shampooings pour voir si vous arrivez à réguler cette production de sébum.
Cela peut prendre du temps mais en allant progressivement, cela peut vous donner de bons résultats.
Cependant, si vous ne voyez pas d’amélioration, même en utilisant des alternatives au shampooing, ne vous torturez pas et lavez vos cheveux lorsqu’ils sont sales.

Le Shampooing :
Le choix du shampoing se fait en fonction de l’aspect des cheveux (gras, fins, secs, décolorés…) mais aussi de l’état du cuir chevelu (normal, sec, pelliculaire…). Si vous devez vous laver les cheveux tous les jours, choisissez un shampoing adapté aux lavages fréquents.

Comment choisir son shampooing :
Choisissez un shampooing le plus doux possible, inutile d’utiliser des décapants de moquettes ou des nettoyants de taches d’huile de garage pour vos cheveux. Evitez donc les shampooings composés de sodium laureth sulfate mais aussi d’ammonium lauryl sulfate.
De nombreux shampooings contiennent des silicones, ces composés permettent de gainer les cheveux en leur apportant douceur et brillance. Le revers de la médaille est qu'à la longue, les silicones peuvent étouffer les cheveux et donc les assécher, donnant ainsi l’effet inverse de celui attendu : cheveux secs, rêches, cassants, ternes, … Méfiez-vous donc des composés se terminant par –cones et –xanes.
Il existe dans le commerce différents types de shampooings : pour cheveux secs, gras, très secs, … Ce sont de bons indices pour effectuer votre choix en fonction de votre nature de cheveux.
Notez bien qu'un shampooing pour cheveux secs est destiné aux cuirs chevelus secs et de même pour un shampooing pour cheveux gras.
Choisir une base lavante douce que vous pourrez adapter en fonction des besoins de vos cheveux.
Comment appliquer son shampooing :
Mouillez abondamment votre chevelure.
Appliquez une noix de shampooing (jamais plus), sur vos racines, diluez avec de l’eau si le shampooing ne mousse pas suffisamment.
Massez et faites mousser le shampooing. Ne vous préoccupez pas des longueurs.
Laissez poser un peu, car les ingrédients ont besoin d’un peu de temps pour faire leur effet.
Rincez abondamment vos cheveux, en laissant couler le shampooing sur les longueurs. Cela est suffisant pour les laver sans les agresser.

Alternatives :
Simple rinçage :
Au lieu d’utiliser un shampooing qui va agresser vos cheveux, rincez-les simplement sous l’eau de la douche, vous aurez peut-être ainsi le sentiment de les avoir lavé, et vous retrouverez la même mise en forme qu’après un shampooing en évitant les inconvénients du lavage quotidien.
Le no-poo :
Le no-poo permet de vous laver les cheveux avec un produit moins agressif que le shampooing : l’après-shampooing. En effet, il contient des agents lavants qui vont vous permettre de laver en douceur vos cheveux et donc d’espacer les shampooings. Cette technique est particulièrement conseillée pour les cheveux frisés à crépus.
Les savons solides :
Vous pouvez également utiliser les savons solides en guise de shampooing. Parmi ces savons nous vous conseillons entre autre le savon d’alep.
Pour appliquer ces savons, mouillez votre chevelure et passez doucement le savon sur les racines humides afin de créer de la mousse. Comme pour le shampooing, ne vous occupez pas des longueurs.
Finissez systématiquement par un rinçage au vinaigre pour refermer les écailles et éviter un effet poisseux.
Les plantes en poudre :
Certaines plantes en poudre, mélangées à de l'eau ou du lait, forment une pâte très agréable à utiliser et qui lave tout en douceur.

Le soin après-shampooing (AS) :
Comment choisir son AS :
Comme pour le shampooing, le principal conseil est d’éviter la présence de silicones, reconnaissables généralement par les noms se terminant par –cones et –xanes.
Le choix d’un AS se fait en fonction de votre nature de cheveux, mais surtout à l’essai. C’est seulement de cette manière que vous trouverez un AS qui nourrira bien vos cheveux, facilitera le démêlage sans les alourdir ou les graisser.
Comment appliquer votre AS :
Trop souvent, certaines personnes l’appliquent dès les racines.
Or, nous n'avons jamais entendu quelqu'un dire qu'il avait des nœuds à ce niveau.
De plus, cela risque de les graisser, vous obligeant ainsi à relaver vos cheveux plus souvent.
On applique l’AS uniquement sur les longueurs (à partir des oreilles environ) sans en mettre des tonnes car cela risquerait d’alourdir vos cheveux en plus de vider votre flacon à vitesse grand V.
Laissez poser au minimum 5 minutes avant de rincer. Si vous le souhaitez, vous pouvez démêler vos cheveux pendant ce temps de pause avec vos doigts ou un peigne à larges dents en bois

Les 5 règles d’or pour prendre soin de vos cheveux
1. Changez régulièrement de marque de shampooing afin de varier les bases lavantes ;
2. Couper vos cheveux régulièrement (ne serait-ce que les pointes) leur redonne du tonus ;
3. Attention au sèche-cheveux : la chaleur détériore la qualité du cheveu ;
4. Ne pas se laver les cheveux tous les jours ;
5. Ne frottez pas vos cheveux, préférez plutôt un tamponnage délicat avec la serviette


L'eau

Publié par Pharmaprivee lundi 10 mai 2010 0 commentaires


De prime abord, le mot "eau" éveille en nous des sentiments positifs, car l'eau est un élément indispensable à notre survie et à la préservation d'un équilibre naturel. Mais l'eau est aussi synonyme de souffrances, de menaces, de peur et d'effroi quand nous pensons aux sécheresses, à la pénurie d'eau, aux sources contaminées, aux inondations et aux glissements de terrain. L'eau, c'est la vie, mais c'est aussi la mort. Depuis toujours, l'eau unit en elle ces potentialités contradictoires. Malédiction et bienfait.


"Eau, tu n'as ni goût, ni couleur, ni arôme. On ne peut pas te définir. On te goûte sans te connaître. Tu n'es pas nécessaire à la vie : tu es la vie."
(Antoine de Saint-Exupéry, Vent, Sable et Etoiles, La soif)

Mais, l’eau est l’élément essentiel dont on ne parle pas assez, l’eau est le socle, la base d’une alimentation saine, elle permet au corps de fonctionner correctement. Néanmoins le plus souvent nous ne buvons pas assez…
Boire suffisamment nous aide à garder notre forme physique et mentale, participe à l’élimination des déchets de notre corps et permet d’hydrater notre organisme et notre peau.
Si nous savons que la plupart des réactions chimiques n’ont pas lieu sans un certain degré d’humidité… Nous comprendrons donc pourquoi l’eau est indispensable pour permettre à l’organisme de mener à bien le nombre colossal de réactions chimiques qui élaborent son activité en tant qu’organisme vivant, c’est à dire son métabolisme.
Le corps d’un adulte contient environ 60% d’eau ce qui représente environ 40 litres dont 25 litres dans les cellules et 15 litres en dehors ; 12 litres pour les liquides tissulaires et 3 pour le plasma sanguin.
Il est important que ces quantités d’eau ne varient guère, car l’équilibre des réactions métaboliques en serait affecté.
Un adulte ayant perdu 4 litres d’eau a très soif, sa peau est sèche, tirée et sans élasticité. A ce niveau de perte, des hallucinations peuvent apparaître et si la perte d’eau dépasse 8 litres elle peut être mortelle. Donc l’eau est indispensable à la vie ! Outre l’oxygène, c’est cette substance dont le besoin se fait le plus rapidement sentir.
Le renouvellement de l’eau provient de trois sources ; l’oxydation des aliments, l’eau contenu dans les aliments solides et surtout celle qui est absorbée par les boissons.
Dans des circonstances normales, les entrées d’eau sont plus que suffisantes pour compenser les sorties d’eau minimales, et le volume entre les entrées et les sorties est affiné par une régulation précise du volume des urines.
Cependant si les sorties ont tendance à être supérieures aux entrées, le stimulus qu’est la sensation de la soif permet les entrées… Il faut donc satisfaire sa soif à chaque fois qu’elle se fait sentir car la sensation de soif a le rôle de maintenir l’équilibre hydrique.
Mais si la soif est un déclencheur pour boire, la disparition de cette sensation ne signifie pas que la réhydratation est totale. Il ne faut pas s’y fier complètement et ne jamais oublier : ne pas attendre d’avoir soif pour boire.
Il est important d’absorber de l’eau régulièrement en petites quantités, tout au long de la journée, plutôt que de boire uniquement pendant les repas.
L’eau est l’un des rares produit consommable, sinon le seul, à n’apporter aucune calorie.
L’eau est le meilleur coupe-faim qui soit : elle procure une sensation de satiété. Cette sensation est dû aux fibres qui gonflent avec l’eau, et facilitent le transit. Le geste à adopter : à chaque envie de grignotage, boire quelques gorgées d’eau.
Attention boire trop d’eau peut aussi être nuisible : l’eau gazeuse, riche en sel peut aussi être néfaste en provoquent un apport de sel trop important.
L'eau est un élément essentiel au fonctionnement de l'organisme. La peau, les muscles, les os, les organes et le cerveau exigent, chacun dans des proportions différentes, leur dose de ce liquide pour remplir leurs fonctions respectives. L'eau nettoie, hydrate, désaltère, apaise, tonifie, nourrit, bref, elle est inhérente à la santé et au plaisir

Soleil , Soleil ...

Publié par Pharmaprivee mercredi 5 mai 2010 0 commentaires


Arrivée des beaux jours, températures extérieures plus qu’agréables, effluves agréables de vacances, le soleil est notre source de bonne humeur générale….
Transat, piscine, exposition quotidienne,…..

Exposition ? Attention !!!!

Le soleil est nécessaire à la vie, mais il n'est pas source de jeunesse et de beauté. Bien au contraire. Les seuls effets bénéfiques de la lumière solaire chez l'homme sont la production de vitamine D dans la peau et la synchronisation des rythmes biologiques. Le bronzage est une réaction de défense de la peau qui oppose ainsi un filtre à la pénétration du rayonnement solaire. Mais ce filtre n'a qu'une capacité limitée et l'abus de l'exposition au soleil peut entraîner des réactions immédiates (« le coup de soleil » véritable brûlure) et à plus long terme des lésions irréparables : des tâches disgracieuses (photo-dermatoses) ; le vieillissement prématuré de la peau ; des cancers de la peau, parmi lesquels les mélanomes sont d'une gravité particulière.

LES MESURES DE PROTECTION
- Ceux dont la peau permet le bronzage doivent, néanmoins, s’exposer progressivement (il faut 4 jours pour qu’apparaisse un bronzage naturel), et utiliser une crème solaire contenant des agents filtrants les UV, en renouvelant les applications après un bain et en évitant de prolonger l’exposition. Il faut se souvenir que l’on est plus exposé si l’on reste immobile que si l’on bouge, et se méfier des UV au travers des nuages et de leur réverbération sur l’eau, et le sable (on n’est même pas totalement à l’abri sous un parasol).
- Ceux dont la peau ne tolère pas le soleil, qui rougissent et bronzent peu, notamment les enfants, ne doivent pas chercher à bronzer à tout prix mais utiliser des crèmes à indice de protection élevé (tout en sachant que même les appellations « écran extrême » ou « écran max » qui ont remplacé « écran total » ne garantissent pas une protection absolue, notamment pour ceux dont la peau est particulièrement sensible) et s’exposer un minimum de temps.

Appliquer de la crème solaire avec l'indice de protection solaire approprié en fonction des conditions du jour. Répétez l'application après quelques heures, surtout si vous vous êtes baignés (notamment avec des crèmes hydrophiles, aimant l'eau).

Porter si possible des lunettes à soleil afin de protéger vos yeux de l'agression des rayons.
- Eviter de s'exposer au soleil entre 11 heures et 16 heures, surtout en été à la plage, privilégiez à ce moment-là l'ombre.
- Protégez vos lèvres avec un stick avec un indice de protection approprié : surtout pour les personnes atteintes d'herpès labial (soleil = facteur déclenchant).
- Aux heures chaudes porter un chapeau ou autre couvre-chef.
- Afin d'avoir un joli teint et d'améliorer votre protection au soleil (cela ne remplace toutefois pas l'application régulière d'une crème solaire), vous pouvez prendre, pendant 3 semaines avant l'exposition au soleil, un complément alimentaire.
- Appliquer de la crème solaire partout, c'est-à-dire sur tous les endroits exposés au soleil, particulièrement sur les oreilles notamment en haut de l'oreille (endroit où on a tendance à oublier) et sur le bout du nez. Ces deux endroits, de par leur situation, qui sortent de la tête sont particulièrement exposés au soleil.
- Boire beaucoup d'eau.
- Contrôler régulièrement votre peau (par exemple utiliser un miroir ou laissez-vous contrôler par quelqu'un) en regardant vos grains de beauté, en cas de changement de structure, couleur, taille... prière de consulter un médecin, il s'agit peut-être d'un début de mélanome. Plus un mélanome est dépisté tôt et meilleures seront les chances de guérison !
- Eviter d'exposer les enfants de moins d'un an au soleil, pour les petits enfants, toujours utiliser un indice de protection élevé (indice SPF40 ou SPF50+).

MAQUILLAGE NATUREL ? Je prends……

Publié par Pharmaprivee lundi 3 mai 2010 0 commentaires


Le maquillage naturel, voire bio, se développe, avec des marques nombreuses et un large choix. Ces produits à base d'ingrédients naturels sont sans danger pour la peau et constituent un vrai soin de beauté.

Le maquillage naturel, c'est tendance !!!

Avantages pour la peau :

Les produits de maquillage naturels sont exempts de substances dérivées de la pétrochimie (silicone, paraffine) qui sont occlusifs (ils empêchent la peau de respirer en formant un film gras).
Ils ne contiennent ni solvants, ni conservateurs chimiques, ni parfums artificiels, ni colorants de synthèse. Ils sont généralement sans paraben, ni PEG (polyéthylèneglycol) ni phénoxyéthanol: les risques d'allergie sont donc minimisés, en particulier pour les zones sensibles telles que les yeux.

Des maquillages meilleurs aussi pour l'environnement :
Ils n'utilisent pas non plus de produits animaux ayant entraîné la mort de l'animal (par exemple, pas de "rouge cochenille" ou "natural red 4" dans les rouges à lèvres, et pas de soie dans les poudres, car des insectes sont élevés et tués pour récupérer ces substances). Les tests sur animaux sont également interdits.
Pour le développement durable aussi, le maquillage naturel a ses avantages: les procédés de production sont généralement non polluants et les ingrédients utilisent des ressources renouvelables.
Les emballages, quant à eux, sont souvent biodégradables.

Vous pouvez ainsi aujourd’hui trouver l’intégralité de votre trousse : bases de teint, fonds de teint, anticernes et correcteurs, poudres en tout genre, ombres à paupières, fards à joues, mascaras, liners, crayons , rouges à lèvres, gloss sans oublier les vernis à ongles. Que demander de plus ?

Les seules différences de résultat avec les produits conventionnels concernent :
• la capacité maximale de couvrance : pas de fonds de teint ou de fards opaques dans le bio !
• le waterproof et l’intransférable (sans traces) : inexistant en bio !

Et les prix dans tout ça ?
La fourchette des prix est plus resserrée que pour les cosmétiques conventionnels. L’entrée de gamme est un peu plus élevée que la grande distribution et le haut de gamme bio est nettement moins cher que les prix de parfumerie.

Où trouver ces produits ?
C’est le principal problème ! Le maquillage bio ne bénéficie pas d’une large distribution. Il faut donc acheter dans des magasins spécialisés ou sur Internet , mais dans la vente à distance, il est parfois difficile de choisir la bonne teinte même si des nuanciers sont proposés.

Aujourd'hui les cosmétiques naturels et maquillage biologique sont en pleine expansion car de plus en plus de consommateurs prennent conscience des dangers que peuvent représenter l'utilisation de produits pétrochimiques dans leur maquillage quotidien. Choisissez donc votre maquillage bio sans risques, les produits et marques qui respectent les chartes écologiques européennes telles que Ecocert ou Cosmebio.