S'inscrire

Recevez l'actu de la parapharmacie:

Abonnez-vous !

Devenez membre

ShareThis

Vous avez dit stress oxydatif ?

Publié par Pharmaprivee vendredi 5 février 2010

On entend de plus en plus parler de « stress oxydatif » sans vraiment savoir de quoi il s’agit.
Cela nous donne l’impression que cette notion est récente. En réalité cela fait assez longtemps que les spécialistes en parlent.

Origines du stress oxydatif
Avant de vous expliquer ce qu’est le « stress oxydatif », revenons un peu sur l’historique : c’est dans les années 1950 qu’est démontrée la toxicité de l’oxygène, pourtant indispensable à la vie. L’oxygène « toxique » se trouve sous forme de radicaux libres.
Les chercheurs découvrent, dix ans plus tard, que notre organisme est capable d’éliminer naturellement ce toxique. Au début des années 1990, les effets et les dégâts des radicaux libres sont montrés avec plus de précision. Dans la même période, au cours des années 1980, des techniques sont développées pour évaluer les effets des radicaux des antioxydants sur les radicaux libres.

On commence alors à parler de « stress oxydatif » : il s’agit de l’incapacité de notre organisme à se défendre contre les agressions de « l’espèce oxygène active » ou plus simplement les « radicaux libres ».

Ces agressions (pollution, consommation excessive d’alcool, sport, stress…) sont à l’origine de l’apparition de ces radicaux libres et donc du « stress oxydatif ».

Comment lutter contre le stress oxydatif ?
Le stress oxydatif n’est pas une maladie mais contribue au développement ou à la survenue de maladies cardio-vasculaires ou de cancers.
Cependant, un certain « stress oxydatif physiologique » est utile à la prolifération cellulaire normale de l’organisme.

De nombreux experts se contredisent sur les effets bénéfiques des compléments alimentaires antioxydants. L’étude franco-belge, SUVIMA, a permis de suivre environ 13 000 patients sur une durée de 7 ans et demi : l’effet bénéfique des antioxydants sur le système cardio-vasculaire n’est pas montré. En revanche, ils ont un effet bénéfique sur l’incidence des cancers.
Néanmoins, l’excès d’antioxydants peut-être néfaste. Il est donc important de déterminer son niveau « d’activité des radicaux libres » (ou niveau de stress oxydatif) avant de prendre tout complément alimentaire antioxydant.

Ce niveau est déterminé par une prise de sang qui est onéreuse. Depuis peu, un test urinaire à faire soi-même est proposé ( OXYTEST du laboratoire SID Nutrition par exemple). Il permet de connaître son niveau de stress oxydatif (en unité ORAC) et ainsi décider de la prise ou non de compléments alimentaires antioxydants.

Pour lutter efficacement contre le stress oxydatif vous pouvez utiliser des compléments alimentaires antioxydants tels que baies de GOJI, sirop d’argousier, Papaye fermentée IMMUN’AGE, OMEGAkrill de Biocyte, OXYGEN de SID Nutrition…

Source : Stress oxydant et antioxydants : mythes et réalités, DEFRAIGNE J.O., PINCEMAIL J., Revue médicale de Liège ; 63 : Synthèse 2008 : 10-19

0 commentaires

Enregistrer un commentaire